Photos Lofoten Moskenesøya 2016 avec Randovive.com

Photos Lofoten Moskenesøya 2016 avec Randovive.com

Un album photos pour vous faire découvrir notre expédition en kayak de mer dans les Iles Lofoten qui s’est déroulée du 10 au 21 septembre 2016. Les îles Lofoten sont un archipel Norvégien, situées au large de Bodø, au nord du cercle polaire. Pour ce premier périple en mer de Norvège, nous avons parcouru les Fjords et les côtes de Moskenesøya et de Frakstadøya. Au total, 12 jours en Norvège dont 7 jours de kayak en autonomie et 160 Km parcourus dans les fjords.

Coté météo, chaque jour était plutôt gris et pluvieux avec 2 jours de « tempête ». Seulement 2 jours complets de grand soleil : Une météo normale en septembre (à noter que l’été ne dure chez eux qu’un mois).

La navigation a été quand à elle très compliquée et différente selon si nous étions dans les fjords, la côte Ouest ou la côte Est. Une adaptation permanent a été nécessaire, avec des prévisions météo précises à 2h00. Comme nous l’indiquait les locaux, parfois la brume et les nuages descendent le long de la montagne en quelques minutes … et dans les minutes suivantes il se peut se former des vagues de plus de 1m50. Pour notre part, les locaux estiment que nous avons eu de bonnes conditions de navigation. Je n’en doute pas … même si il a fallu conjuguer avec le vent, la houle, les marées, les effets venturi marins et aériens, le ressac contre les falaises … et là, je crois que l’on a eu toutes les combinaisons possibles.

Une seule chose à retenir … une aventure extraordinaire. Pour plus d’infos sur nos sorties et expéditions, contactez nous.

Prochaine expédition dans les pays nordiques en kayak de mer … C’est chaque année.

 


Nos deux premiers jours aux Lofoten

Le départ se fera de Lyon à 7h20. Direction Frankfort en Allemagne puis Oslo en Norvège avec la compagnie Lufthansa. S’ensuivra un troisième vol  à destination de Bødo avec la compagnie SAS. Arrivés à 16h00, il semblait difficile de faire la jonction avec le Ferry de 16h30 et c’est grâce aux explications d’une Norvégienne durant notre vol que nous réussissons à monter, avec même un peu d’avance, dans le Ferry en direction de Moskenesøya. C’est parti pour 3h30 de traversée en direction du paradis du kayak de mer … les Iles Lofoten.

Durant la traversée, nous croisons des Bretons et après quelques échanges, conseils et autres, nous décidons de bivouaquer tous ensemble à l’arrivée du Ferry, juste à l’extérieur du village, sur l’ancienne route désaffectée menant à Reine. Une bonne soirée avec son traditionnel apéro malgré une météo un peu capricieuse. Nous sommes en train de découvrir pourquoi les iles Lofoten sont aussi vertes.

Le lendemain, chacun reprend sa route. Les Bretons en direction du Sud pour rejoindre Å (prononcer Ô) et nous pour quelques 5 km de marche avec nos sacs pour rejoindre Reine, notre point de départ en kayak. Pour ma part 52 Kg de matériel rangé dans des sacs de portage Boundary de chez SealLine.

A l’entrée du village, sous la pluie, je pars en reconnaissance pour trouver le loueur de kayak … Reine Adventure où doit nous attendre Sandro. Par Chance deux charmantes Norvégiennes me prennent en stop et me déposent devant le loueur de kayak qui est fermé. Après un petit coup de téléphone, il nous informe que la location de kayaks ne sera pas possible aujourd’hui …une tempête est en train d’arriver. Sur ses conseils nous allons dormir dans une petite maison d’hôtes … la Guesthouse Det gamme Hotellet. Une adresse incontournable !

Nous passons une partie de l’après-midi à visiter Reine sous la pluie puis retournons nous mettre au chaud. Une belle soirée s’annonce avec une bonne dizaine de locataires de différentes nationalités dans la maison d’hôtes. L’occasion de parler voyages, Lofoten et bons plans.

 

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 1 –  Reine et le KjerkFjorden en kayak

Le Rdv est fixé avec Sandro (Reine Adventure) à 9h00 pour récupérer les bateaux. Des kayaks mono-places Perception Essence 17. Le parcours global est défini et les pointages SMS pour la sécurité sont calés. Le nombre de groupes partant en autonomie sur le sud des Lofoten se comptant sur les doigts d’une main chaque année, Sandro préfère assurer en cas de problème. En fin de matinée, les kayaks sont chargés : toujours un moment rempli de doutes et de questions car il faut essayer de faire rentrer l’ensemble du matériel prévu dans un bateau inconnu ;-).

C’est enfin parti pour l’aventure. Mise à l’eau des bateaux dans le port avec comme chaque fois une petite incertitude et la traditionnelle question « qu’est ce que j’ai bien pu oublier ??? ». Direction le ReineFjorden et le KjerkFjorden pour nos premiers coups de pagaie. La météo n’est pas extraordinaire mais le soleil pointe un peu son nez. Comme promis les paysages sont fantastiques et l’eau est particulièrement claire.

Arrivés à Bunesfjorden, nous en profitons pour faire une pause repas … Il est 3h00 de l’après-midi. En quelques minutes, le sac de coquillages est rempli. Moules, coques, patelles, … et une morue pêchée en cours de route feront notre repas de « midi ». Afin de digérer un peu, une petite rando à pieds nous mènera au col au dessus de la plage de Bunes sur la côte ouest. Et oui, en quelques centaines de mètres nous venons de passer de la côte Est à la côte Ouest. Une vue exceptionnelle sur le Fjord et sur la plage.

C’est ensuite reparti pour la découverte des fjords en mettant le cap sur le Vorfjorend où nous monterons le bivouac pour une bonne nuit de sommeil au bord de la rivière.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 2 –  En direction du SelfJorden

Après une bonne nuit de sommeil, nous voila repartis en direction du SelfJorden situé plutôt sur la côte Ouest. Un petit coin de paradis à ce qu’il parait. C’est avec du vent de travers et la pluie alternés de quelques rayons de soleil que nous sortons des fjords et longeons la côte Est.

C’est sur l’Ile de Soloya que nous débarquons pour la pause de midi (pauses de midi qui ne se font jamais bien avant 14h) et nous mangeons les quelques kilos de poissons pechés le matin à la traine derrière le kayak. Notre route se poursuit ensuite en longeant la cote Nord de l’Ile de Moskenesoya pour rejoindre les fjords de la côte Ouest.

Nous en profitons pour nous ravitailler en essence pour le réchaud (un Norvégien a siphonné un réservoir pour nous dépanner) puis nous faisons route pour passer le passage de SundStraumen (un des passages étroit entre côte Est et Ouest) avec peu de chance d’être avec une marrée favorable compte tenu de l’horaire. Il faudra donc ramer fort pendant près d’un km à contre courant.

Petit virage au sud pour s’engager dans le Selfjorden pour regagner notre bivouac du soir. On n’est pas difficiles … une zone pour débarquer plus ou moins facilement en fonction de la marée, une zone plate non marécageuse pour planter la tente … et un petit point d’eau douce. La vie est simple. Nous aurons la chance de trouver un lieu avec une open house (cabane) ainsi que des toilettes sèches … le grand luxe surtout pour le matin où recommence à pleuvoir.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 3 –  NordValle et Sandøya

Nous voila repartis de bon matin pour une nouvelle étape. Direction la côte Ouest pour y découvrir de nouveaux paysages et faire de nouvelles rencontres.

La navigation sera facile et de nouveaux paysages s’offrent à nous : des prairies avec des moutons et au loin les sommets des Lofoten. On en profitera pour faire une petite halte dans le petit port de pêche de Fredvang pour aller visiter une usine de séchage de morue. Nous reprendrons ensuite la route pour Ramberg afin de se ravitailler en gaz. Le prochain ravitaillement sera à deux jours de bateau. Ce qui est rigolo est que cela ne pose aucun souci d’aller faire ses courses en combinaison sèche dans les magasins : les gens ne se retournent même pas.

Nous repartons pour aller manger sur une île voisine puis partons en direction de Nordvalle et du cap Bergsneset. Une petite heure de navigation sera nécessaire pour trouver LA PLAGE de sable blanc où nous pourrons planter la tente.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 4 –  La côte Ouest

C’est parti pour un peu de navigation sur la côte Ouest et début du tour de l’île de Flakstadoya. Le soleil sera au rendez-vous toute la journée. Enfin !

Après avoir démonté le campement, fait sécher le maximum d’affaires, nous faisons le tour des îlots pour essayer de croiser quelques phoques. Nous ne croiserons que des cormorans, ce sera pour une autre fois. Direction le Fjord de Flakstadpollen dans lequel nous pique-niquerons au bout. Après une bonne pause, ce qui devrait arriver arriva … la marée descendante avait rendu le bout du Fjord limite praticable. Nous avons bien failli tirer le bateau durant un bon km.

Direction ensuite le cap Horneset avec un passage un peu délicat : une houle de 1m50 / 2m, sans vent qui venait taper contre la falaise à près de 4m de haut. Nous irons ensuite bivouaquer sur la plage de Myrland avec les moutons. L’arrivée sur la plage est aussi un peu compliquée au milieu des rochers et des rouleaux mais cela se passera sans encombre. Ce sera l’occasion de ravitailler en eau potable chez les habitants et demander l’autorisation de bivouac dans le parc à moutons sur la plage.

Une plage splendide pour un bivouac, avec des vagues qui claquent sur les rochers à quelques mètres de la tente. Autant vous dire que la nuit a été humide (duvets, vêtements, tentes, matelas moites) et bruit de train en continue … les vagues ne se sont jamais arrêtées. Mais ce n’est pas grave car nous apprenons par des photographes pro anglais et norvégiens venus faire des photos du coucher de soleil que nous étions sur un des spots pour les aurores boréales … Ce soir vers 23h30, ils revenaient pour prendre des clichés dans la nuit, nous leur avons demandé si ils pouvaient nous réveiller si besoin. Une demande fort utile car nous dormions profondément quand ils nous ont interpellés vers 23h45. Les tant attendues aurores étaient bien visibles. Un spectacle extraordinaire sur la plage.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 5 – Le Nappsstraumen

Nouvelle journée, nouveau parcours autours de l’île de Flakstadoya. Le soleil sera au rendez-vous encore toute la journée… ce sera la dernière journée totalement ensoleillée. A peine partis, nous croisons un phoque curieux que nous n’auront pas le temps de prendre en photo.

Nous arrivons enfin au passage dont on nous avait tant parlé … le Gapet dans le Nappsstraumen : un rétrécissement naturel entre la côte Ouest et la côte Est qui peut être compliqué à franchir avec la mauvaise marée. Nous avons vu, nous avons testé … nous avons fait du kayak de mer dans cette sorte de Fjord transformée en rivière de classe II sur les bords … un peu plus difficile au milieu. Un bon moment pour revoir les bases de bacs, reprises et stops en kayak de mer. Heureusement que la marée était partiellement favorable car les courants peuvent être de plus de 10km/h.

Après ces petits coups de pagaie appuyés nous décidons de faire une pause dans le port de Napp pour le repas du midi. Nous poursuivons ensuite en côtier tout en pêchant à la traine quelques kilos de poissons et trouvons un emplacement pour dormir sur la petite île de Strauøya. Un emplacement à deux pas de maisons très sympathiques, avec des emplacements en herbe … et pas de bruits ! Un grand merci aux habitants pour nous avoir autorisé cet arrêt dans leur grand jardin.

La nuit sera encore propice à voir des aurores boréales même si la pleine lune gâche un peu le spectacle.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 6 – Nusfjord et Skjelfjorden

Une nouvelle journée qui commence bien ace un peu de soleil. Nous voila repartis dans notre périple. Direction Nusfjord pour aller voir ce petit village de pêcheur très sympa. C’est la journée découverte de bestioles à plumes dont les fameux aigles de mer des Lofoten.

Nous prenons ensuite la direction de Skjelfjoredn et nous arrêtons sur la route à Auster où des habitants nous proposent de manger dans une Robuer, maison de pêcheurs pour être à l’abris. Super sympa, on en avait bien besoin. Encore de belles rencontres, on discute de tout et de rien, de notre expé, on sort les cartes et il y a toujours les traditionnelles questions ou affirmations : « vous venez d’où ? » … « Ah bon, vous êtes passés par ce cap ? Mais même nous n’y allons pas ! » … Et combien de Km ? » … « Et vous dormez où les soirs ?  » …

Vraiment super sympa. Notre journée se terminera dans le Fjord de Skjelfjorden pour une nuit en plein vent et avec de la pluie … juste histoire de nous préparer à la journée du lendemain..

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 7 : Møldaroden … la récupération

Encore une nuit agitée. Les tentes et le tarp de MSR tiennent bon malgré les assauts du vent et de la pluie de la nuit. On peut dire que l’on a un lever de brume avec une visibilité parfois à moins de 100m. La météo n’est pas très bonne avec vent force 6 beaufort dès 5h00 du matin … d’ailleurs pas sur que cela n’ai pas été toute la nuit pareil. Une montée du vent en après midi à 8 beaufort est prévue.

Aujourd’hui, nous devons faire l’une des plus grande traversée de Fjord de notre périple, pour rejoindre Reine. Près de 8 km avec vent de Sud Ouest (le plus redouté … de face pendant 2 km, de travers pendant 6 km), le long des falaises avec ressac et retour de vagues  … et dans un chenal où la visibilité est quasi nulle. ll y aura peu de photos de cette journée, floues, avec des gouttes d’eau, … on n’avait pas vraiment le temps 😉

Lampes flash allumées sur les gilets, GPS sur le pont, c’est rapidement parti pour un non stop de 8km. Arrivés au cap de Little-GrimsHolmen, le vent est en train de forcir au loin. la décision est prise de changer de cap direction le port de Sund puis Møldaroden pour se mettre à l’abris. Les caps de Akkarvika ne seront pas franchissables aujourd’hui. La décision est prise de se faire récupérer par Sandro à deux pas de Møldaroden au bord de la route. La fin du voyage à seulement quelques Kilomètres de notre point de départ. Décevant de ne pas boucler la boucle mais il ne restera que de bons souvenirs de ces 7 jours de navigation. On reviendra, c’est sur !

Sandro viens nous récupérer … nous et les sacs … les bateaux sont laissés au bord de la route toute la journée. Ils seront récupérés plus tard, cela ne pose aucun souci. Il nous a réservé une Rorbus (maison de pêcheur ) au bord de l’eau … 100m2 grande classe pour deux personnes, ça devrait aller ;-). On va être au chaud ce soir.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous

Derniers jours – Randonnée à Å et retour

9ème jour et dernier jour de visite. Direction Å (prononcer Ô), petite ville de pêcheurs au bout de la route au sud de l’île. On en profite pour faire une belle rando de près de 8 Km : le tour du lac de Ågvatnet.  Petit pique-nique au bord de l’eau puis marche dans des sentiers ressemblant plus à des ruisseaux au milieu des tourbières qu’à de vrais chemins de rando. Durant la première heure de randonnée, on tente d’éviter les flaques d’eau puis rapidement on se fait une raison et allons au plus court. Tant pis, les chaussures seront mouillées.

Le GPS est lui aussi très sollicité car il n’y a pas de balisage … seulement quelques cairns disséminés un peu de partout.

Retour de randonnée plus long que prévu, ,nous ratons le bus de 16h00 de quelques minutes. C’est sous la pluie de nouveau que nous attendons le suivant (18h00) et faisons du stop. Bilan nous arriverons devant notre hébergement à 18h00 après de franches rigolades au bord de la route et de belles rencontres. Le stop c’est sympa.

On profitera encore bien ce soir de notre hébergement au bord de l’eau, canapés et sièges avec une petite lumière tamisée, c’est le top. Demain c’est le début du retour. Après avoir laissé le Rorbus vers midi, on passe en mode attente du bus de 17h00 pour se rendre au Ferry. On en profite pour se faire quelques cafés, thés et soupes chauds en jouant aux cartes avec une bretonne et deux canadiens en mode tour du monde. Bien sympa.

Une fois montés dans le bus (17h00), c’est parti pour 25h00 pour regagner Lyon … 1 bus, 1 ferry, un taxi et 3 avions … l’aventure continue jusqu’à la maison 😉

 

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous

Vous souhaitez plus d’infos sur notre expédition 2016 … c’est ICI.

Retour en haut

 

Share Button