TOPO Lignon Forez – St Clément à la Loire – 15 Km

TOPO Lignon Forez  – St Clément à la Loire  – 15 Km

le Lignon de Chalmazel aussi appelé Lignon du Forez. Une rivière de près de 58 Km qui prend sa source à 1490m. Son module (moyen inter-annuel) à Poncins est de 8,33 m3/s alors que son maxi a été enregistré entre 220 et 330 m3/s. Une jolie petite rivière.

Notre reco : Pour nous, notre terrain de jeux sera les 15 derniers km avant de se jeter dans la Loire. Jolie rivière plutôt sauvage parsemée d’embuches … et d’embâcles suite aux différentes crues. Sinueuse, elle se fraie un chemin dans la plaine du Forez avec quelques petits rapides et un seuil à Cleppé. On aura eu de la chance coté météo, “mi figue – mi raisin“, un peu de pluie fine mais aussi du soleil. Coté niveau d’eau, ce sera entre 6 et 9m3/s à la station de Boën. Pas mal de traces du passage des castors, Hérons, Grandes Aigrettes, rats Gondins, canards, cormorans … On a poussé jusqu’à la Loire au lieu de s’arrêter au dernier pont routier. Bilan, petit portage dans la forêt alluviale pour rejoindre la civilisation… en mode Indiana Johns. A refaire au printemps. Une belle journée sur nos canoë Gumotex Scout, kayaks Solar et Safari.


En Résumé (V4M)

  • Nom du parcours : St Clément à la Loire
  • Dernière mise à jour – Dernière descente LyonUrbanKayak :  09/12/2019 – 09/12/2019
  • Lieu :  St Clément  /  St Etienne le Molard (42130).
  • Distance de Lyon : 95 Km – 1h15
  • Difficulté : Classe II avec un petit seuil barrages.
  • Durée : Journée
  • Type de parcours : Linéaire A=>B
  • Distance : 15 Km env.
  • Vitesse Progression : Prévoir en randonnée canoë ou kayak une vitesse moyenne de 4 à 6km/h
  • Lieu d’embarquement : Embarquement en rive gauche sous le pont de la D5 (45.721397, 4.094082). Parking sous le pont (45.721872, 4.094480).
  • Lieu de débarquement : En rive gauche au pont de la D112 (45.750680, 4.189853) et parking le long de la route (45.749671, 4.191560) ou encore mieux, à seulement 500m, dans Cleppé (45.754143, 4.183076).
  • Logistique – Navette* : OUI. Navette voiture, vélo, taxi. Vous pouvez à mon avis tenter le stop mais on n’a pas essayé.
  • Matériel Spécifique : Matériel rando ou gonflables Gumotex.
  • Période : Toute l’année. A éviter sur les week-end d’ouverture et de fermeture de pêche.
  • Niveau d’eau Mini / Maxi / « Fait à » : A notre avis Mini 5 m3/s à la station de Boën / Maxi ? / Fait à 6 m3/s, échelle de Station de Boën sur Lignon.
  • Régime de niveau d’eau : Pluvio-Nivale.
  • Courant : oui.
  • Obstacles à la navigation : Quelques seuils semi-détruits, des embâcles et surtout un seuil-barrage (45.741010, 4.177663). Attention, les berges sont souvent des propriétés privées. Ne pas s’attarder. Barrage détruit avec Embacle qui semble permanente avec siphon sous les troncs (45.722547, 4.105090).
  • Engagement / Accessibilité / Portage : Environ 10m depuis le parking pour accéder à l’eau et 50m pour débarquer. Quelques portages d’embâcles. Cela reste tout de même une rivière en mode terrain d’aventure.
  • Dangers : Voir aussi la partie Obstacles.
  • Vent : –
  • Autres usagés : Pêcheurs, …
  • Réglementation particulière : –
  • Hébergement / Bivouac :
  • restauration : Possibilité de pique-nique à la zone de loisirs de Poncins, le long de la rivière. (45.729567, 4.160126)
  • Activité complémentaire / A voir : Château de la Bâtie d’Urfé en amont du parcours.
  • Bibiographie CK : –

Notre Avis :

Un parcours sympa a faire quand il y a de l’eau, c’est à dire hors saison. Pas mal d’embâcles à contourner, principalement sur les premiers kilomètres. On a bien aimé le coté plutôt sauvage qui serpente dans la plaine, les nombreux oiseaux, les traces de castor et les rats rondins. La navette est relativement simple avec beaucoup de passage donc les possibilités de stop sont assez importantes. Bien penser à s’arrêter au dernier pont avant la confluence avec la Loire pour éviter un retour à la voiture en mode « into the wild ». Vous pouvez également enchainer sur le parcours de la Loire jusqu’à Balbigny mais cela rajoute quelques km ( TOPO La Loire de Feurs à Balbigny – 10 Km). A faire si possible au printemps quand il y a encore de l’eau et des feuilles sur les arbres.

Descriptif & Carte du parcours

(Carte LyonUrbanKayak 2019)

Recommandations

Les rivières et plans d’eau sont vivantes et leur configuration évolue en permanence (crues, aménagements de l’homme …). Vous trouverez ci-dessous des informations concernant les principaux dangers que vous pouvez rencontrer sur des parcours de randonnée en canoë-kayak. Cela n’est pas exhaustif et ne remplacera jamais l’expérience et la connaissance du milieu dans lequel vous allez évoluer en pleine nature. En cas de doute sur la faisabilité d’un parcours en autonomie, nous vous invitons à faire appel à un guide diplômé pour vous accompagner.

  • Sécurité : Savoir Nager 25 m et s’immerger (obligatoire).
  • Port du gilet : conseillé tout le temps (adapté, réglé et attaché) pour tous.
  • Secours : 112 / 114 SMS

Les Classes de Rivière FFCK / Code du Sport

La classe 0 n’étant pas représentée dans le classement officiel, elle représente pour nous les plans d’eau, lacs et les cours d’eau larges qui s’apparente aux deux premiers. Attention, en cas de vent ou de crue, la classification de ces « plans d’eau » au sens large peuvent rentrer facilement dans la classification officielle.

Les barrages (France)

Vous pouvez rencontrer sur ce parcours ou à proximité des barrages. Il est strictement interdit de s’en approcher (amont ou aval) pour des raisons de sécurité. Leur approche est balisée par des panneaux rectangulaires de type A1 indiquant une interdiction de passer (deux bandes rouges horizontales et une bande blanche centrale). Il vous faudra donc trouver un point d’embarquement en amont ou en aval de ce panneau (souvent vous trouverez des cales d’embarquement, sortes de rampes d’accès).

a1_interdiction_de_passer

Les lâchers d’eau (France)

Les centrales hydroélectriques sont fréquemment amenées à effectuer des lâchers d’eau, de façon immédiate (en quelques minutes) et très irrégulièrement. Ces lâchers présentent un réel danger pour les personnes. Soyez vigilants quand à la montée soudaine des eaux. On parle généralement en m3/s (volume instantané d’eau à la seconde qui passe à un endroit précis) mais pour que ce soit parlant il vaut mieux parler de tonnes/s …. 1m3 = 1000L = 1 Tonne. Rappeler vous du mal que vous avez à ramener à la maison vos deux packs de 6L d’eau soit seulement 12 Kg, 0,0012 T.)

  • Risque d’être emporté par le courant (lors d’un arrêt pique-nique, …)
  • Risque d’être aspiré par un tourbillon (en aval des piles de pont, …)
  • Risque de tomber, de heurter un rocher…
  • Risque de se noyer même si l’on sait bien nager

attention_danger_edf

Les Ponts (France)

Eloignez vous des piles de ponts.

  • Ne vous mettez surtout pas en travers devant l’une d’elle. Le risque de coincement et très important et les possibilités d’intervention très faibles.
  • Evitez de naviguer en aval de ces piles de pont car les mouvements d’eau sont parfois dangereux et le risque d’une immersion prolongée est importante.

Les Branches, Arbres, … (France)

Soyez vigilants le long des berges. Il a souvent de nombreuses branches et troncs qui trainent à la surface de l’eau et il est très facile de s’y accrocher ou de s’y coincer. Ne jamais s’accrocher à une branche pour s’arrêter : privilégiez une zone calme sans courant ou une « petite plage ».

Des branches et troncs peuvent également être présents au fond de la rivière et entrainer un coincement (pied, lacet de chaussure, …).

Le vent (France)

Quel que soit le milieu, les grandes étendues d’eau et les grandes lignes droites sont souvent sujettes à de forts vents selon la saison. Les vents de travers nous empêcheront de naviguer droit (dérive), les vents dans le dos nous feront partir au surf et les vents de face nous ralentiront. Les conséquences peuvent être importantes pour la réalisation de votre projet par rapport au timing (tombée de la nuit, rdv à l’arrivée …) et à la fatigue. Sur les lacs et en mer, les vents de terre nous éloignerons de la berge (avec parfois incapacité de se mettre à l’abris) tandis que les vents du large nous rapprocheront parfois dangereusement des obstacles sur le bord (par exemple des falaises).

Sur toutes les étendus d’eau importantes et plus particulièrement en mer, la difficulté (autre que l’engagement du parcours -possibilité de débarquer, …) est estimée par l’échelle Beaufort. Personnellement je pense qu’au delà de Beaufort 3, les conditions de navigation sont réservée à des kayakistes entrainés et la navigation est prohibée pour les personnes seules. Il semble aussi que l’utilisation d’un bateau gonflable ne soit pas un choix adapté en terme de sécurité. Il faut se rappeler qu’un kayak de catégorie « Engin de Plage » ne peut pas s’éloigner à plus de 300m d’un abris alors que les kayaks homologués DIV240 peuvent naviguer à une certaine distance d’un abris / Force de vent / Hauteur de vague selon la catégorie donnée par le constructeur : tous les bateaux ne sont pas égaux.

* Abri (2016) : Endroit de la côte où tout engin, embarcation ou navire et son équipage peuvent se mettre en sécurité en mouillant, atterrissant ou accostant et en repartir sans assistance. Cette notion tient compte des conditions météorologiques du moment ainsi que des caractéristiques de l’engin, de l’embarcation ou du navire.

A noter que les Bulletins Météo et Bulletins Météo Spéciaux (BSM) vous informent de la force du vent sur l’échelle Beaufort et indique une estimation de la houle et des rafales. C’est à dire que momentanément, on peut se retrouver avec un niveau de difficulté jusqu’à 40% supérieur.

Les températures (France)

Qu’il fasse chaud ou qu’il fasse froid, il est toujours possible de naviguer. Tout est question d’adapter l’équipement en fonction des conditions météorologiques. A noter que, comme en montagne, les changements peuvent être brutaux et il faut alors avoir à disposition le matériel nécéssaire pour éviter l’insolation, la déshydratation, l’hypo ou l’hyperthermie. Sur l’eau ou dans l’eau ces phénomènes sont accentués.

Soyez vigilants l

Si vous ne vous sentez pas prêts à naviguer seul en sécurité, faites appel à un professionnel pour vous former ou vous emmener naviguer sur ses parcours préférés.

Activité Encadrée & Location sur Lyon

Randovive vous propose des activités encadrées au départ de Meyzieu pour les destinations plus éloignées de Lyon ou non accessibles avec les transports en commun.

  • Encadrement uniquement
  • Encadrement + matériel.

Vous avez besoin de matériel de location ? Le matériel de location est à prendre chez Randovive (A noter que la location est ouverte 7j/7j de 6h00 à 22h00 sur Rdv). Vous devrez le transporter au départ de votre parcours, c’est pourquoi nous vous conseillons de louer des canoës ou kayaks gonflables. Ils sont rangés dans des sacs de 70 litres / 115 litres,  facilement transportables que ce soit dans le coffre de la voiture ou dans les transports en commun.

  • Possibilité de location de matériel canoë ou kayak
  • Possibilité de location de matériel bivouac


Liens utiles :

Réglementation & niveaux d’eau en France :

Attention : aucune information ne veut pas dire qu’il n’y a rien de spécifique. Renseignez-vous avant de partir naviguer. 


A propos de l’auteur

Yannick (LyonUrbanKayak)

Yannick Vericel
VOTRE GUIDE SPORT NATURE – Diplômé d’état de Canoë-Kayak et Disciplines Associées, encadrant et formateur dans le domaine des sports nature, il parcours les rivières et les lacs en Rhône-Alpes ou plus loin depuis près de 25 ans. Un seul objectif pour lui, partager sa passion et vous faire découvrir des lieux insolites. LyonUrbanKayak et Randovive … c’est lui.


Les informations données dans ce topo sont données à titre indicatif et n’engagent en rien la responsabilité de l’auteur ou de Randovive et LyonUrbanKayak.

Share Button