Photos Les Iles de l’Est – Stockholm 2017 avec randovive.com

Photos Les Iles de l’Est – Stockholm 2017 avec randovive.com

Un album photos pour vous faire découvrir notre expédition en kayak de mer dans les « Iles de l’Est » de l’archipel de Stockholm qui s’est déroulée du 7 au 16 Aout 2017. L’archipel de Stockholm, c’est près de 30.000 îles et de 40 réserves naturelles. Ces réserves comprennent des milliers d’îles, d’îlots et de caps sur le continent. certaines peuvent être atteintes souvent uniquement par bateau. Au total, 10 jours en Suède dont 8 jours de kayak en autonomie et 250 Km parcourus entre les iles.

Coté météo, le soleil était là mais avec un vent fort (en moyenne 2/3 Beaufort) toute la journée. Deux jours seulement de « tempête » : une journée près de Storra Nassa avec un vent 6/7 beaufort et une journée orageuse près du phare de Söderrarm. A noter que l’été ne dure chez eux qu’un mois entre le 15 juillet et le 15 aout.

La navigation a été quand à elle compliquée avec la gestion de la cartographie et l’adaptation en temps réel du parcours pour s’adapter au vent et trouver le meilleur itinéraire possible.

Ce sera également l’occasion de tester in situ un kayak Seawave de chez Gumotex en mode expédition.

Cette expedition était une reconnaissance de parcours pour vous proposer le meilleur les années à venir. C’est pourquoi les distances et durées de navigation seront très largement revues à la baisse pour vous proposer des destinations plus accessibles à tous.

Une seule chose à retenir … une aventure extraordinaire. Pour plus d’infos sur nos sorties et expéditions, contactez nous.

Prochaine expédition dans les pays scandinaves en kayak de mer …

  • Suède – Archipel de Stockholm en kayak de mer – été 2018
  • Finlande – Les Iles Åland – été 2018

EN BONUS … les panoramas ICI

 


Notre arrivée à Stockholm – 25 Km

Départ de Lyon à 6h20. Direction Amsterdam puis Stockholm avec la compagnie KLM. Arrivé à Stockholm à 12h30, chargé comme une mule avec mes 75 Kg de matériel. En arrivant à l’aéroport, passage de douanes puis direction la gare centrale de Stockholm avec le « Arlanda Express » en seulement 20 min. Arrivé à destination, un taxi nous attend pour me promener en mode VIP. Après un premier arrêt chez Naturkompaniet pour récupérer du gaz, le chauffeur (qui attendait devant la porte) m’emmène chez Point65°N pour utiliser leur ponton de mise à l’eau.

Un accueil au TOP chez Point65°N, un super magasin au bord de l’eau, du matériel haut de gamme et un service de location pour aller découvrir Stockholm au fil de l’eau. Visite de la structure, mise à dispo du ponton pour embarquer, ravitaillement en eau … ils ont été tous très sympa. L’occasion de prendre contact pour les prochaines fois pour leur louer des kayaks.

Après une bonne heure pour préparer le bateau, un seawave (Gumotex) monoplace avec pontage et safran, embarquer les différents sacs de matériel (près de 80 kg : bateau, matériel, ravitaillement et eau), me voila parti à l’aventure au coeur de Stockholm.

Une ville très sympa (même si parfois un peu bruyante avec les routes proche de l’eau) avec de nombreux aménagements piétons et cycles. Des gens de partout au bord de l’eau en mode sport, détente ou tout simplement pour un petit barbecue. De petits ports le long des berges, des kayaks posés sur le bord un peu de partout … et des superbes bâtiments tout le long de notre parcours. J’ai juste regretté de ne pa avoir eu le temps de passer en mode piéton pour aller visiter le coeur de la vieille ville. Ce sera pour la prochaine fois.

Qui dit reconnaissance de parcours dit aussi résoudre les problèmes de dernière minute. Il était prévu de juste passer dans Stockholm et d’enchainer directement en direction de l’Est dans l’archipel. Ca ne se passera pas comme cela. En effet, Stockholm est parsemé d’écluses et de barrages souvent interdits à la navigation … et pour couronner le tout, l’écluse de Slussen était en travaux. Il a fallu donc chercher la solution pour traverser Stockholm et rejoindre l’archipel par une autre route.

Pour info : « Slussen vient de l’anglais sluice,  qui signifie écluse. La première écluse a été construite en 1642, au temps de la reine Kristina, à cause de la dénivellation entre le lac Mälar et la mer Baltique. Puis tous les 100 ans l’écluse a été agrandie pour s’adapter à la taille des bateaux. L’écluse actuelle est celle de Karl XIV Johan et elle mesure 75 m de long, 10 m de large et a une profondeur de 3,5 m. L’écluse fonctionne seulement entre le 1er mai et le 31 octobre… » Source www.guide-stockholm.fr.

A force de persévérance, nous trouverons notre passage à Hammarbyslussen, petite écluse où des Suédois en bateau à moteur me négocieront gratuitement le passage en kayak. Direction ensuite Kungsviken où je passerai la nuit sur une petite plage de 6m de large avec un superbe couché de soleil.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 2 –  Västergårdsh / Tranaröfjärd – 30 Km

Le matin, réveillé par les ferrys de toute sorte qui font des vagues qui s’arrêtent à quelques dizaines de centimètres de la tente. Tout était calculé la veille :-). On prépare un bon petit déjeuner avec céréales et chocolat chaud, on démonte le campement et on charge le bateau.

On prendra la route de BaggensFjärden comme conseillé par les Suédois croisés la veille dans l’écluse à Stockholm. Des roselières de partout et des oiseaux à profusion comme les cygnes, canards divers, oies sauvages, … et tout cela principalement dans la réserve naturelle de Skogsö. On en profitera pour découvrir les croix de la St Jean placées au bord des iles.

Pour info : « … Cette tradition consiste principalement à fêter la belle saison …  Le jour J, on élève le mât, préalablement décoré de couronnes de fleurs et de feuillages, et l’on danse autour en chantant des chants traditionnels au son des violons… » Source : http://www.scandi-voyage.com

Direction ensuite Ingarö où nous serons une petite pause repas vers 14h30 dans le petit port. Difficile en effet de trouver un lieu propice au débarquement vu la densité des roselières. On reprendra ensuite la route vers Västergårdsh qui sera le lieu de bivouac du soir. Une ile exceptionnelle avec un point de vue extraordinaire sur le coucher de soleil à l’horizon. Une belle surprise nous attendra également : Des castors habitent l’ile au milieu de la Baltique dans une eau un peu salée …

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 3 –  En direction du Sandhamn – 30 Km

C’est parti pour une bonne journée de kayak et on commencera par la réserve nature de Skötkobbarna un peu plus à l’est où nous aurons la chance de voir un aigle de mer (Pygargue à queue blanche) qui a une taille variant de 69 à 91 cm, pour un poids de 4 à 6 kg. L’envergure de ce rapace peut atteindre 240 cm. 

Direction ensuite Ängsholmen, très sympa où j’en ai profité pour ravitailler en eau chez l’habitant. On trouvera aussi un petit coin sympa pour notre repas de midi. Puis en route pour St Hästskär pour un petit bivouac magique dans le mini archipel de Södra Skärgården. cet arrêt improvisé sur cette ile à cause du vent qui commençait à monter lentement mais surement nous réservera de belles surprises en terme de paysages.

Vraiment un spot exceptionnel même si le Cinq A Cinq était ultra nécéssaire dès la tombée de la nuit. Cette ile est probablement le repère des aigles de mer compte tenu des ossements d’oiseaux trouvés à droite et à gauche.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 4 –  Bivouac sur Kålo et Storo – 35 Km

Après avoir plié le campement, départ de bon matin pour profiter de meilleures conditions météo (vent). Direction 59.471811, 18.968990, les iles de Kålo et Storo à quelques encablures de Möja.

Le vent ne tarde pas à forcir petit à petit du Sud, de l’Est … du Nord, en fait on ne sait pas trop. Cela change tout le temps mais ce n’est pas grave car les paysages sont toujours aussi beaux. Les rencontres se poursuivront aussi : des aigles de mer, une mamie Suédoise avec qui nous discutons un bon moment et le plus fort … la marine Suédoise qui vient nous faire un petit coucou pour voir si tout va bien et repart aussitôt en prenant soin de ne pas trop nous faire de vagues avec leur bateau digne de Jame’s Bond.

Après plusieurs heures de navigation on trouvera un petit coin sympa sur l’ile de Kålo … enfin un bout de rocher, juste assez grand pour planter la tente. Poser la tente serait peut être plus approprié : quelques rochers en guise de sardine et ça le fera pour la nuit.

Des biches viendront nous rendre visite, des rapaces de tout genre, quelques mésanges … et nous profiterons pour aller manger framboises et myrtilles.  Un superbe coucher de soleil nous attendra  pour la fin de soirée, pendant le repas.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 5 –  Kallskärs skärgård, les Iles de l’Est – 35 Km

On est pas prêt de partir. Après s’être levé tôt, avoir vu quelques rapaces inconnus, quelques mésanges, les biches revenues nous voir, un vison curieux … voilà que les phoques sont venus nous voir furtivement … On va quand même aller un peu plus au nord est où ils ont plus l’habitude de se promener … et on les croisera de nouveau. Un peu farouches et difficiles à photographier. Ils font leur star.

En traversant en direction de Storra Nassa je ferai une halte sur Stora rödkobba. Le vent monte et est prévu 40 km/h dans l’après midi. La décision est prise de changer de route. Direction 2 km plus au nord pour aller se mettre à l’abris dans l’archipel de Kallskärs Skärgård avant la « tempête » qui s’annonce avec des rafales beaufort 6-7. En tout cas, plus de voilier à l’horizon … chacun a trouvé un abris. Sur notre petit archipel, seuls au monde, il ne semble pas y avoir âme qui vive.

En début d’après midi, l’archipel est atteint et après près d’1h00 de navigation entre les iles, je trouve un petit coin pour monter le campement à l’abris du vent. Règle numéro 1 … ne sera pas difficile et les 10x10m seront un petit paradis. Montage du campement, sécurisation du matériel pour que rien ne s’envole, petite visite de l’ile, il est temps de passer en mode sieste au soleil … et de profiter du paysage.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 6 – De Kallskärs skärgård à St Rammskär – 25 Km

C’est reparti pour poursuivre notre remontée vers le Nord-Est. Départ encore à l’aube pour profiter d’un vent plus favorable. Bivouac du soir sous la pluie. De superbes archipels et réserves naturelles traversées, des phoques, des Aigles, …. que du bonheur ces archipels de l’est.

On en profitera dans la Réserve naturelle de l’archipel de Norrpada pour une petite pause de midi sympa. Puis direction Rammskär pour un petit bivouac sympa. Ca aurait pu s’appeler Canard Land vu le nombre de bestioles au m2.

On fera pr§s de 35 Km aujourd’hui

 

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 7 – Le Phare de Söderarm – 40 Km

13 aout. Toute une aventure. Une journée qui commence mal mais qui sera sûrement l’une des plus sympa de ce périple…
Une journée qui débute sous la pluie. En mode attente que la pluie se calme pour finir de tout plier. Sympa le tarpe MSR pour tout ranger au sec, même la tente est passée dessous 🙂. En plus ça tiens pas de place. Impossible de tout ranger à peu près sec. Je décide d’attendre un petit créneau soleil et en profite pour une mega sieste de 2h. A midi, petit créneau météo. En 15 min tout est plié et embarqué.

Direction le nord-est de l’archipel. Le bout du bout… enfin presque. En tout cas après c’est l’Open Water … la mer Baltique jusqu’en Finlande ou plus loin. Je vais me prendre les orages les plus gros de ma carrière de kayakiste. Un, deux, … 4 fronts orageux d’affilée. A se demander quand cela s’arrêtera. Un arrêt obligé pour l’un d’eux sur l’île la plus proche. Pas de chance, Ile militaire interdite. Tant pis, des fois il y a pas le choix. Ce sera l’occasion de faire des photos tres sympa de l’orage. Encore plus sympa quand on est pas dessous, mais sans regret sur les choix faits.

Les expéditions en kayak, c’est découvrir des parcours d’exception mais aussi faire des rencontres extraordinaires …

La navigation reprend. Arrêt pour faire le point carto sur la petite Ile de Bäckskäret, une cabane, un ponton, pas de vent et deux dames ( Teresa et sa maman) qui sortent. Je leur demande si je peux rester un peu au ponton et elles me proposent de boire un café. Ça ne se refuse pas après une journée comme cela. 1h30 à discuter de la maison de l’arrière grand-père pêcheur, de l’archipel, de la pêche au filet qu’elles pratiquent, du kayak, à boire un café, manger du poisson fumé du matin, goûter myrtilles, framboises, baies de genévrier crues et avec de la vodka, et plein d’autres baies qui poussent sur l’île. Au moment du départ, elles me ravitaillent en eau et je leur laisse des repas lyophilisés de chez Voyager et du saucisson de chez nous pour goûter. Des moments beaucoup trop courts.

Un échange de culture gastronomique et bien plus. Que de souvenirs … « … The visit you gave us was probobly the best this summer for us. Many thanks for the nice french gifts to us. Take care from Therese and Nettan … ».

Un peu plus loin, autre point carto dans une crique ou des voiliers sont au mouillage à l’abris. Le vent est passé de sud à nord et est en train de monter à pré de 40 km/h. Un petit « hej » pour les saluer et une réponse surprenante … « hej … un expresso ? » Euh ben oui. Et on discute. Il, Max, prend quelques photos qu’il m’envoie par email et me souhaite une bonne route. Belle journée et belles rencontres.Mais bon, il faut y aller de nouveau, il reste un peu de route à faire.

20h00… arrivé au bivoua. Le camps sera monté sur notre petite Ile de N Fjärdskäret à 6 km au sud-est de l’île de Gisslingö et une dizaine de km à l’est de Kappelskär, départ du ferry de mardi.

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous.

Etape 8 : Et si on allait à Trängskärsfjärden – 25 Km

Debout depuis 5h du matin pour bénéficier du créneau météo qui va bien … et près de 9h00 de kayak dans les bras pour en profiter un max. Direction le Trängskärsfjärden pour quelques 25 km et boucler la boucle, même si ça n’en est pas vraiment une … Direction ensuite Kappelskär pour essayer de prendre un ferry mardi pour la Finlande.

Une super dernière journée dans les archipels du nord et un « The End » de fin de journées qui nous fait payer toutes les heures passées dans ce petit paradis. Après 5h à pagayer vent de face …. une aventure extraordinaire se termine. Il va falloir que l’on revoit la longueur des tubes de pagaie démontables spécialement fabriqués par SélectPAddle, … on ne peux pas faire assez de lettres pour le THE END 🙂

Camp installé au camping de Kappelskär. Au top. Ils sont venus me chercher à mon arrivée au bord de la plage, m’ont réservé le billet de ferry pour Mariehamn (gratuit svp) … et ils m’emmènent au ferry le lendemain matin. What else ?
Ah si … tout ça pour 10 euros la nuit (1 pers et une tente) 🙂 Pu–in je veux pas rentrer en France !!!!!

Une reco de 250 Km !
Et voila, on a fait le point avec le GPS et les cartes. 8 jours dans la Baltique et les archipels à l’Est de Stockholm, 75 Kg de matériel, 4 aéroports différents visités, 3800 Km en avion aller-retour, 70 km en ferry, une vingtaine de personnes rencontrées, 7 bivouacs au milieu de nulle part , une bonne dizaine de réserves naturelles traversées… et près de 250 km en kayak entre Stockholm et Kapellskär .

Un expérience unique dans l’archipel de Stockholm et plus particulièrement les iles de l’Est. Rdv l’année prochaine pour de nouvelles destinations en Scandinavie : pour groupes avec parcours plus accessibles ou reconnaissance de parcours en Suède, Finlande, Norvège …).

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous

Derniers jours en Finlande

C’est bientôt la fin. Il ne reste que deux jours avant de prendre notre avions. Après une bonne nuit au camping de Kapellskär, je prend le Ferry « Viking Line » pour rejoindre Mariehamn située dans les Åland entre mer Baltique et Golfe de Botnie. Une belle traversée en mode la croisière s’amuse et un super breakfast au restaurant du ferry.

Petit breakfast dans le restaurant du Rosella. On avait pas faim mais on s’est forcé. 3eme assiette. Saumon, poisson fumé, bitter bolen, saucisses, … et plein de choses inconnues. Tout à volonté. Ils sont mal tombé car finalement 8 jours de kayak ça creuse. On va tenter aussi une assiette de dessert.

Arrivé à Mariehamn, un taxi attendait pour emmener tout le matériel au camping de Mariehanm : un camping au milieu de ce qui pourrait ressembler au « parc de la tête d’Or à Lyon » pour ceux qui connaissent. Des grandes surfaces en herbe, de beaux arbres, des zones de jeux pour enfant, un mini zoo, une plage, des chemins pour la bande ou les footings … et des tentes au milieu de tout cela.

J’en profiterai pour aller visiter le musée des Åland ainsi que le musée de la marine, très sympas et à taille humaine. Des suédois m’indiqueront ensuite l’adresse d’un bon restaurant au bord de l’eau, le ÅSS Paviljongen. Un très très bon restaurant avec un cadre et un accueil très sympa, de bonnes bières et de bons petits plats. Seul bémol mais on le savait … l’addition, mais ça le valait franchement. Afin de  compenser ce dérapage culinaire, retour au camping pat les chemins côtiers en direction du sud de l’Ile, petit arrêt à la base SAR (Search And Rescue – Ålands Sjöräddningssällskap) puis grignotage de myrtilles et de framboises tout le long du parcours.

Après une bonne nuit à plat sur un terrain en herbe (ce que nous n’avions pas connu durant 8 jours), petit tour de près de 20km à vélo pour découvrir le Nord de Mariehamn et la campagne environnante, toujours manger framboises et myrtilles et croiser quelques biches.

Le taxi nous attendait ensuite pour nous emmener à l’aéroport … ou plutôt aérodrome « ? ». A l’aéroport ça n’a pas été tout à fait la même. Vidage et inspections des sacs pour les réchauds, bouteille de fuel, … test des batteries pour les explosifs … tout y est passé. Petit aéroport mais ils ont le temps de tout vérifier. Un petit bimoteur à hélice  nous permettra de rejoindre Stockholm

On ne le savait pas mais ce n’est que le début de l’aventure. En effet, suite à des problèmes météo, tous mes vols ont été annulés. KLM et Air France réussissent à me trouver un vol de remplacement via Paris pour arriver un peu avant à Lyon. On pourra dire que l’histoire se termine très bien avec la logistique intégralement payées par la compagnie aérienne ; Hotel à Paris, restauration à Stockholm et à Paris,… Ils ont été au top.

En bref, une aventure extraordinaire. Et pour vous c’est pour quand ? Nous on y retourne l’année prochaine.

 

Les photos sont protégées par le copyright et ne sont donc pas libres de droit. Vous avez besoin de l’une des photos pour une utilisation personnelle ou professionnelle ? Contactez-nous

Vous souhaitez plus d’infos sur notre expédition 2017 … c’est ICI.

En bonus les photos panoramiques c’est ICI.

Retour en haut

materiel expe

 

Share Button